Foggy Forêt

Du point de vue de la médecine occidentale, pourquoi "méditer dans son corps" favorise la santé ?

  Les fonctions opposées des systèmes nerveux sympathique (SNS) et parasympathique (SNP) contrôlent nos fonctions vitales automatiques : respiration, digestion, circulation sanguine (fréquence cardiaque)...

 Le SNS s'active en réaction à un stress (ex: il augmente la tension artérielle). Dans notre société actuelle, il est sur sollicité. A l'inverse,  l'activation du système nerveux parasympatique correspond à une réponse de relaxation. Il induit un ralentissement général de l'organisme.

  Si le SNP ne peut remplir son rôle convenablement, notre organisme s’use alors prématurément ; notre système immunitaire s’affaiblit et la maladie guette.

 Vous l'aurez compris : la méditation vous aide à équilibrer ces 2 systèmes nerveux (SN), en favorisant l'action du SN parasympathique (par la détente, le relâchement musculaire, le ralentissement de la respiration...) 

 On observerait globalement chez les méditants une augmentation de la dopamine, de la sérotonine et des endorphines (hormones en lien avec la sensation de bien-être).